Plantes d’intérieur: l’originalité est à l’honneur

Les plantes mettent de la vie dans notre demeure. Quelques idées pour empoter un peu d’originalité.

L’érable d’appartement (Abutilon hybridum) et l’hibiscus

Vous avez le pouce vert pour l’érable d’appartement? Adoptez un hibiscus! Ces deux plantes fleuries nécessitent les mêmes soins. Elles apprécient les endroits lumineux, mais pas le plein soleil. Maintenir le terreau humide, sauf durant l’hiver, où il faut réduire les arrosages.

L’araignée (Chlorophytum) et la saxifrage

L’araignée est l’exemple parfait d’une plante à suspendre dotée de tiges sur lesquelles poussent des stolons (rejetons de la plante mère). Si les stolons retombant hors d’une jardinière vous charment, la saxifrage vous plaira. Ses tiges très fines donnent à la plante un aspect délicat. Toutes deux aiment les fenêtres bien éclairées. Garder le terreau légèrement humide, mais éviter l’excès d’eau en hiver.

Le coleus et le caladium

On apprécie les coleus pour leur feuillage panaché de couleurs et de motifs variés. Les adeptes aimeront aussi les variétés du caladium, une plante à bulbe dont le feuillage offre tout autant d’attraits. Ces deux plantes peuvent passer l’été à l’extérieur.

La violette africaine (Saintpaulia) et la violette flamboyante (Episcia)

Par ses fleurs et son feuillage, la violette flamboyante ressemble beaucoup à la violette africaine. On en compte aussi de multiples variétés. Comme elle produit des stolons, elle est fort jolie en jardinière. Ces deux plantes demandent à peu près les mêmes soins.

Le cactus de Noël (Schlumbergera) et le cactus de Pâques (Rhipsalidopsis rosea)

Le premier fleurit l’automne et au début de l’hiver, et le second, au printemps. Leurs fleurs s’ouvrent à l’extrémité de tiges formées de plusieurs segments plus ou moins dentelés. Si on aime le cactus de Noël, on retrouvera le plaisir d’admirer une floraison à peu près similaire le printemps venu avec le cactus de Pâques. Ces deux cactus aiment les endroits éclairés à mi-ombragés, mais pas le plein soleil. Maintenir le terreau humide, sauf l’hiver, où il faut le laisser sécher avant d’arroser.

Partager Article

Que ferait-on sans le carrelage

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]