Comment convertir un duplex en maison

C’est un duplex de banlieue construit au début des années 60, tout récemment converti en cottage. La formule est intéressante quand la famille s’agrandit ou qu’on est financièrement plus à l’aise.

Elle réunit tous les avantages d’une maison qu’on a su apprécier au fil des ans, qu’on ne veut pas quitter à cause de la proximité des écoles et des divers services, et aussi à cause du jardin amoureusement aménagé. De plus, bien connaître sa maison permet d’en gommer les défauts, d’en harmoniser les proportions et d’élaborer une réorganisation de l’espace en fonction des besoins des membres de la famille.

Au rez-de-chaussée, les pièces à vivre, celles de la convivialité: le séjour, la salle à manger, la cuisine ouverte sur le coin repas et la salle de télévision.

À l’étage, l’univers privé: trois chambres dont l’une avec une penderie confortable et une salle de bains attenantes, et une bibliothèque servant occasionnellement de bureau.

Quelques semaines de chantier

Il aura fallu quelques semaines de chantier ainsi que les conseils de l’architecte et du designer pour tirer le meilleur parti possible des deux niveaux.

• Ainsi, on a remodelé le hall, changé les portes d’entrée pour une porte à deux battants et refait sur mesure l’escalier qui dessert l’étage.
• Les propriétaires rêvant depuis longtemps de douces soirées au coin du feu, une cheminée préfabriquée a été installée dans le séjour.
• La cuisine équipée de nombreux rangements est ouverte sur le coin repas, et séparée par une arche de la salle à manger.
• On voulait maximiser l’apport de la lumière naturelle et donner une impression d’espace. Aussi des portes vitrées ferment la plupart des pièces et, dans les ouvertures existantes qu’on a agrandies, des portes-fenêtres s’ouvrent désormais sur le hall et sur le patio du jardin.
• Les pièces dégagées et aérées sont traitées, comme c’est présentement la mode, en une seule couleur, mais dans plusieurs tons. L’intérêt du jaune est qu’il fait chanter les murs et ensoleille la maison même par temps maussade.

Plus d’espace, moins de cloisons

Une redistribution de l’espace implique d’abattre quelques cloisons, ce qui pose des problèmes au sol, où l’ajout de lattes qui sont rarement identiques est souvent inesthétique. Si le raccordement de la céramique de la cuisine au parquet de la salle à manger était harmonieux, ce n’était guère le cas à l’étage, où l’agrandissement de la chambre des parents posait problème. On a donc décidé de jouer le jeu franchement et de teindre les nouvelles lattes en foncé, les proposant à la vue comme une coquetterie du décor. C’est une idée pratique, peu coûteuse, séduisante et… à retenir!

Voilà comment une maison trouve une nouvelle jeunesse capable d’accommoder pour longtemps une famille avec chats et enfants.

Partager Article

Pour une rénovation de votre maison sans accroc

Next Story »

Escaliers intérieurs : les options en matière de recouvrement

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]